Premier League. Réunion de crise en Angleterre, le Boxing Day menacé par le variant

Sport
Coronavirus

Ce week-end, six des dix rencontres au programme de la 18e journée de Premier League ont dû être reportées en Angleterre à cause du Coronavirus. Alors qu’une réunion de crise est prévue aujourd’hui, la situation pourrait encore empirer avec un report complet de la prochaine journée.

Southampton – Brentford, Watford – Crystal Palace, West Ham – Norwich, Manchester United – Brighton, Everton – Leicester et Aston Villa – Burnley. Ces six rencontres au programme de la 18e journée de Premier League ont été annulées à cause du Covid-19. 60 % des clubs du championnat au repos forcé par la reprise épidémique au Royaume-Uni, submergé par le variant Omicron. Une situation hors de contrôle qui a poussé le championnat à organiser une réunion de crise, ce lundi à 13 h.

Pas de Boxing Day avant 2023 ?

À l’ordre du jour, le report éventuel du Boxing Day prévu le 26 décembre, voire la mise en place d’une pause plus longue avec une reprise du championnat seulement après les fêtes, le temps que l’épidémie se calme. Mais plusieurs paramètres sont à prendre en compte. La bonne tenue de la CAN 2022, par exemple. Toujours menacée d’annulation, la compétition africaine priverait des équipes de leurs meilleurs éléments, Liverpool notamment, ce qui pourrait inciter les clubs à éviter une surcharge calendaire début d’année.

Mais annuler le Boxing Day, c’est aussi faire une croix sur une rentrée d’argent importante, d’autant plus en période de crise. Reporter ces grands rendez-vous, c’est se priver de matches où les stades font le plein et où l’argent rentre pour les clubs. Un manque à gagner non négligeable doublé d’une perte de visibilité pour le championnat qui ferait grincer quelques dents du côté des diffuseurs.

La semaine passée, Thomas Frank (l’entraîneur de Brentford) avait pourtant proposé une solution pour essayer de sauver ce moment clé du foot anglais en proposant de reporter la 18e journée, en vain : « Reporter cette journée et aussi (les quarts de finale de) la Coupe de la Ligue (prévus mardi 21 et mercredi 22) laisserait à tout le monde au moins une semaine ou quatre ou cinq jours pour désinfecter et faire tout ce qu’il faut dans les centres d’entraînement. Cela permettrait de casser la chaîne (de contamination) dans tous les clubs et nous pourrions avoir un Boxing Day sans problème ».

À huis clos en 2020, possiblement reporté en 2021 et absent du calendrier en 2022 pour cause de Mondial, les Anglais pourraient être privés de Boxing Day jusqu’en 2023. Pas une mince affaire outre-Manche.

 

 

ouest-france

pixabay

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *