DK dépose des accusations de mauvaise conduite dans l’affaire de l’ancien secrétaire d’État Völner

National

La Coalition démocratique (DK) a déposé un rapport sur des soupçons de manquement aux devoirs concernant le cas de Pál Völner, ancien secrétaire d’État au ministère de la justice, qui fait l’objet d’une enquête pour corruption présumée et autres crimes, a déclaré Balázs Barkóczi, porte-parole du parti d’opposition, lundi.

M. Völner a démissionné de son poste il y a un mois. Le procureur général de Hongrie a ensuite pris l’initiative de suspendre l’immunité de M. Völner afin qu’il puisse se défendre contre les accusations d’avoir reçu des sommes de 2 à 5 millions de forints (5 500 à 13 700 euros) du président de la branche des huissiers sur une longue période. Le Parlement a levé son immunité lors d’un vote le 14 décembre. M. Barkóczi a déclaré lors d’une conférence de presse en ligne que M. Völner n’avait pas été placé en détention provisoire ou en résidence surveillée, ce qui, selon lui, « laisse entrevoir la possibilité d’exercer une influence politique ». « Le bureau du procureur a permis à Völner d’entraver l’enquête en faisant disparaître des preuves et en influençant éventuellement des témoins pendant plus d’un mois », a déclaré le porte-parole. Il a qualifié d' »inexplicable » le fait que Völner, un législateur du parti Fidesz au pouvoir, soit toujours en liberté « alors qu’il n’a ni témoigné ni coopéré avec les autorités, qu’il n’a pas répondu aux questions ni montré le moindre signe de remords ».

 

hungarymatters.hu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *