Inquiétudes autour de la propagation du nouveau variant de Covid-19, « Omicron »

Global
Coronavirus

L’Organisation mondiale de la Santé juge le nouveau variant détecté initialement en Afrique du Sud « préoccupant ». Baptisé Omicron, ce dernier a été aussi identifié à Hong Kong, au Botswana ainsi qu’en Israël chez un voyageur qui revenait du Malawi.

Le premier cas européen a été recensé en Belgique et confirmé vendredi 26 novembre par le ministre belge de la santé Frank Vandenbroucke. En réaction au variant, Bruxelles a décidé de fermer totalement ses discothèques ainsi que ses restaurants et bars à 23H pour les trois prochaines semaines.

Samedi 27 novembre, les autorités régionales de l’Etat de Hesse en Allemagne ont annoncé un premier cas suspect chez une personne récemment rentrée d’Afrique du Sud.

Fermeture des frontières aux passagers d’Afrique australe

Les Etats-Unis, le Canada, le Royaume-Uni, la Russie et le Maroc ont décidé de restreindre l’accès sur leurs territoires aux personnes en provenance d’Afrique du Sud et des pays voisins.

Plusieurs pays de l’Union européenne dont la France, l’Italie et l’Allemagne ont eux suspendu les vols au départ de cette région du monde.

Outre l’Afrique du Sud, les restrictions de voyage s’adressent au Botswana, à la Zimbabwe, la Namibie, au Lesotho, à l’Eswatini, au Mozambique et au Malawi.

La présidente de la Commission européenne a recommandé de suspendre les liaisons aériennes « jusqu’à que nous ayons une idée claire du danger que représente ce nouveau variant » ajoutant que « les voyageurs qui reviennent de cette région doivent respecter des règles strictes de quarantaine. »

Les laboratoires déjà au travail

Selon l’OMS, ce variant serait très contagieux du fait de ses mutations multiples.

La laboratoire allemand BioNtech se donne deux semaines pour estimer si son vaccin Pfizer est efficace contre cette nouvelle souche de Covid-19.

L’américain Moderna a annoncé vouloir lui « développer rapidement un candidat vaccin » pour une dose de rappel spécifique à Omicron.

 

euronews

pixabay

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *